17 juin 2010 - Manométrie oesophagienne

Alors, ceci est mon dernier test à faire avant de revoir le Docteur Costantino... A priori, l'examen dure environ 15 minutes et n'est pas douloureux. 

 

La manométrie œsophagienne consiste à enregistrer la pression qui règne à l'intérieur des différentes parties de l'œsophage à l'aide d'une sonde munie d'un capteur de pression.

La manométrie œsophagienne permet de rechercher l'existence de troubles du fonctionnement de l'œsophage en cas de symptômes comme des difficultés ou des douleurs à la déglutition, des régurgitations…
Cet examen est également utile au décours d'un traitement chirurgical ou endoscopique pour surveiller l'évolution.

J'ai rendez-vous à 15h45 à l'hôpital civil d'Haguenau dans le même cabinet que celui utilisé pour la ph-métrie (oulala, déjà de mauvais souvenirs me reviennent !). La même infirmière est là, me salue et m'explique le fonctionnement de l'examen. Elle va m'insérer une sonde munie de capteurs dans le nez, et cette sonde va descendre jusqu'à l'estomac. Je vais devoir effectuer des actions simples comme avaler ma salive, avaler un peu d'eau, tousser fort, inspirer fort, et ceci plusieurs fois pendant l'examen...Ok, rien de bien méchant donc...jusqu'à ce qu'elle déballe la sonde...Elle doit faire un mètre de long et environ un centimètre de diamètre et l'une des extrémités est connectée à une perfusion et à un ordinateur...Et ce truc doit me passer par le nez !? J'en ai les larmes aux yeux... Elle me donne également une blouse chirurgicale, "au cas où il y en a partout" (!!!)

Ok c'est parti ! Alors je dois baisser la tête, et elle commence à insérer la sonde...PARFAITEMENT INDOLORE !?!?! Elle descend plus ou moins correctement jusqu'au moment où je dois avaler en même temps pour faire descendre le tube...Mais c'est tellement gros, j'ai l'impression d'étouffer et demande à l'infirmière de retirer la sonde de suite, ce qu'elle fait. Elle me laisse quelques minutes à pleurer et revient...C'est reparti...Même procédé, même sensation d'étouffement... Elle la retire encore, et me dit qu'elle va appeler le docteur pour que lui essaie. Il arrive et a sûrement dû passer une mauvaise journée et bougonnait dans son coin (désolée si je suis dans un hôpital public et que je suis la dernière patiente de la journée, ce n'est pas de ma faute !) Enfin bref, il m'enfonce carrément la sonde dans le nez, je m'étouffe, me vomis dessus et éventuellement la sonde passe (non sans douleurs, merci !) Je suis en larmes, avec un méga machin coincé dans le nez...Charmant...Alors le docteur me fait coucher sur le côté gauche, et effectivement, je dois respirer, avaler ma salive, avaler de l'eau... L'infirmière me tient le verre d'eau avec la paille, et je lui broie le poignet.... De l'autre main, elle tient la sonde et la retire de quelques centimètres toutes les deux minutes...L'examen dure une vingtaine de minutes en total, et après m'avoir vaguement aidée à m'essuyer, l'infirmière et le docteur sont ressortis de la salle d'examen. Je suis bien heureuse de ne pas me faire opérer dans cet hôpital, parce qu'au niveau de l'assistance au patient, je me suis sentie comme une moins que rien ! Mais vraiment, comme une crotte dans le caniveau !

Les résultats me seront envoyés dans la semaine, et confirment encore une fois la présence d'importants reflux gastro-oesophagiens...

Comments (2)

1. Chloé 30/07/2010

Ah! Ca me rappelle ma fibro!! Dur dur, je l'ai ressenti pareil que toi, je me suis sentie comme une daube et le médecin n'était pas beaucoup plus patient que le tien... Heureusement, tout ça c'est derrière nous!

2. Anonymous 21/09/2012

Mano réalisée aujourd'hui en à peine 8 minutes !
Certes c'est un examen assez inconfortable car on sent le tuyau au fond de la gorge et par moment cela donne la nausée, mais finalement ce n'est pas douloureux. Si je peux me permettre un conseil : il faut se concentrer sur sa respiration et enchainer des grandes inspirations et expirations. Cela diminue le stress et cela atténue nettement la sensation de nausée.
A noter, j'ai bénéficié d'un nouvel équipement, du coup le tuyau reste en place pendant tout l'examen, plus besoin de le retirer progressivement, ce qui est moins désagréable.
Au mieux on arrive à suivre les instructions (avaler quand il faut avaler, ne pas avaler quand il ne faut pas) et plus l'examen est court...
Examen réalisé dans un hôpital public, avec un accueil très satisfaisant et un médecin très sympa et qui explique parfaitement le déroulement des opérations... comme quoi il ne faut pas généraliser.
Bref, la mano, c'est pas du gâteau mais il ne faut pas non plus s'en faire une montagne ! Ca ne dure pas longtemps, et ensuite on n'y pense plus !

Add a comment

You're using an AdBlock like software. Disable it to allow submit.

Make a free website with emyspot.com - Report abuse